Qui suis-je et pourquoi fabriquer des pipes de cérémonie

 

 

Bonjour,


Je m’appelle Xavier; j’ai toujours été attiré par le monde spirituel, sans jamais trop savoir vers où me tourner, j’ai étudié différentes options, puis, au fil de mes rencontres, j’ai découvert le chamanisme, spiritualité centrée sur l’homme, les esprits et la nature, j’avais enfin trouvé quelque chose qui me parlait ! 

J’ai une formation qui est à mille lieues du travail du bois et de la confection de pipes, mais au cours de mon parcours dans ce qu’on peut appeler le monde du chamanisme, j’ai été amené à croiser des porteurs de Chanupa. J’ai partagé des cérémonies, et j’ai trouvé ce rapport au tabac (plante médecine parmi les plantes médecine) très agréable.

J’ai donc souhaité m’en fabriquer une, j’ai commencé avec seulement un couteau, je suis parti d’une branche de sureau, que je savais creuse (la moelle du sureau ressemble à de la mousse, et s’enlève assez simplement), puis je me suis façonné une pipe. Elle fonctionnait plutôt bien, et avait un aspect bien rustique qui me plaisait, mais je n’avais pas encore atteint le « Graal » de la pipe.

Après la première, il y en a eu d’autres, plus ou moins réussies, je me suis équipé au fur et à mesure, je me suis beaucoup renseigné et finalement, j’ai délaissé le sureau pour m’attaquer à un bois plus noble. Je voulais utiliser des matières locales, ou du moins qui poussent aujourd’hui à coté de chez moi, j’ai donc décidé de travailler le BUIS* (bois historiquement employé pour la fabrication des pipes, avant la racine de bruyère), et d’utiliser le BAMBOU** comme tuyau (de nombreux avantages, et a ce jour, je n’ai pas encore trouvé d’inconvénients).

Les pipes que je fabrique sont d’une taille plus petite que les pipes de cérémonie amérindiennes traditionnelles car je souhaitais conserver une taille pratique, conviviale et agréable en main. Elles n’en sont pas moins efficaces et leur capacité à accompagner le tabac pour porter les prières n’en est pas amoindrie (la plupart de mes modèles peuvent aisément être partagés à 6-7 personnes). Je fabrique malgré tout des modèles plus grands pour les personnes souhaitant faire de très grands cercles de cérémonie.

Xavier.

 

 

 

Vous souhaitez plus d’informations, vous avez envie de photos complémentaires, je vous laisse me contacter via la page contact.

 

* BUIS : Le buis est un symbole de persévérance et d’immortalité physique et spirituelle, utilisé depuis très longtemps dans des rituels pour la santé et la guérison. Il favorise aussi l’inspiration, et a des vertus protectrices.

 **BAMBOU : Plie sans rompre, solide, mais souple, il est aussi symbole de longévité. De part sa physionomie, il est aussi symbole de droiture, le « bois » (c’est une herbacée en fait) parfait pour aider le tabac à porter nos prières au grand esprit.

Ces deux plantes conservent leur couleur verte, ainsi que leurs feuilles durant l’hiver, heureux hasard ?

 

Commentaires

Translate »